Accueil » Vallon du Soussouéou (1407m)

Vallon du Soussouéou (1407 m)

Le vallon du Soussouéou, assez peu fréquenté et encore bien sauvage, est généralement présenté par les topos guide avec un circuit en aller-retour depuis le pont du Goua. Ici, j’ai choisi de vous le faire découvrir d’une manière un peu différente, plus atypique, par un itinéraire en boucle qui allie une bonne journée de marche et un retour quelque peu inattendu : par le petit train d’Artouste. Un retour tout en douceur donc qui vous laissera apprécier une large partie de votre parcours tranquillement perché à flanc de falaise !

En bref …
  • Temps : 7h30

  • Dénivelé : +1300m/-650m

  • Niveau : Randonneur

  • Carte : IGN n°1647 OTR

  • Saison : Mai à Octobre (photos prises en juillet)

  • Paysage : forêts, ruisseau, plaine, corniches

  • Infos : Attention aux dates et heures d’ouverture du train ainsi qu’aux tarifs !

Départ :

Pour le départ, montez en voiture jusqu’au lac de Fabrèges et garez-vous sur le parking situé à côté du départ des télécabines. Pour le retour vous reviendrez par ces mêmes télécabines, ne vous garez donc pas trop loin (il y a plusieurs zones de parking autour du lac).

Je préfère vous prévenir de suite, la première partie du parcours n’est pas très intéressante, assez mal indiquée au début et comporte une partie de route. Mais il s’agit d’un petit quart d’heure à passer qui vous permettra de faire cet itinéraire en boucle en revenant directement à la voiture par les télécabines.


Donc pour ce départ, il faudra vous dirigez vers le barrage en empruntant la route au bout du parking. Cette route remonte rapidement en quelques lacets et dans le 3eme lacet, vous aurez une piste assez large qui part sur la gauche. Empruntez là et au bout de quelques minutes, vous devriez tomber sur un terrain de tennis abandonné.


Arrivé là, regardez en face vous, un sentier mal tracé s’enfonce dans la forêt. Suivez le quelques minutes avant qu’il ne débouche sur une passerelle permettant de passer le gave de Brousset. Vous voici au pied du barrage, face à la route. Une petite descente sur le bitume de quelques centaines de mètres vous attend désormais pour rejoindre la centrale électrique d’Artouste.


Ce chemin, bien que pas forcément évident et intéressant vous permettra de gagner pas mal de temps et d’éviter de contourner à pied tout le lac de Fabrèges par la route. Toutefois, cette solution reste bien évidemment envisageable pour les plus téméraires.


0h20 :

Centrale électrique d’Artouste (1127m) – Arrivé à la centrale, descendez toujours sur la route jusqu’à trouver un panneau vous invitant à suivre un sentier sur votre droite. Ce sentier, ce n’est ni plus ni moins que le GR10. Vous voilà enfin réconforté ! Dites au revoir au bitume et lancez-vous vers la passerelle qui vous fait face, le pont des Alhas pour de nouveau traverser le gave de Brousset et vous enfoncer dans la forêt.


1h45 :

Corniche des Alhas (1125 m) – Continuez votre chemin sous le couvert des arbres pendant une bonne heure et demie. Le sentier ne présente pas de grosses difficultés mais prenez garde au balisage. Suivez bien le balisage rouge et blanc du GR10 car vous allez croiser à plusieurs reprises d’autres sentiers forestiers. Après avoir rejoint une piste forestière assez large, vous tombez sur une intersection indiquant “Corniche des Alhas” sur votre droite. Prenez cette direction pour rejoindre un sentier taillé à flanc de falaise mais sans aucune difficulté. Le sentier est équipé d’une main courante dans les parties les plus vertigineuses.


2h00:

Prise d’eau du Soussouéou (1129 m) – La sentier de la corniche des Alhas finit par rejoindre une piste plus large et beaucoup moins vertigineuse. A cet endroit, un pont en béton permet d’enjamber un ruisseau que vous recroiserez maintes fois désormais : le Soussouéou ! Quelques minutes de marche vous suffiront à rejoindre de nouveau le GR10. Laisser le sentier qui part en direction du pont de Goua pour prendre en direction de “Gourette” et la plaine du Soussouéou.


3h00 :

Cabane du Soussouéou (1463 m) – Ce n’est qu’après deux heures et demie de marche que le sentier commence enfin à vraiment s’élever. Après une montée assez raide vous voilà à nouveau sur une corniche qui surplombe toute la vallée du Soussouéou. Beaucoup plus large et moins vertigineux, ce passage vous offre un magnifique point de vue sur la suite de notre itinéraire. Et vous n’aurez aucun mal à distinguer la cabane du Soussouéou en contrebas. Suivez le GR10 pendant un bon moment sur le flanc de la montagne avant de tomber sur une sente bien tracer qui descend tout droit en direction de la plaine du Soussouéou et de la cabane.


4h00 :

Désormais sur le plateau du Soussouéou, le chemin est assez simple, il vous suffit de remonter le ruisseau jusqu’au lac d’Artouste.

Traversez le ruisseau au niveau du gué pour retrouver l’autre rive et suivez le ruisseau.

Arrivé au fond du vallon le sentier, plutôt plat jusqu’à maintenant, commence à s’élever un peu. Faites attention de bien suivre les cairns qui vous servent désormais de balisage.et garder toujours le ruisseau en vue… et surtout profitez de la nature et des paysages offert par ce vallon sauvage !


6h30 :

Au bout de 2h30 de marche environ, une dernière petite montée vous amènera au niveau de la cabane d’Artigue. Même si le chemin ne présente aucune difficulté particulière, cette partie est assez longue jusqu’au lac d’Artouste. Heureusement le paysage varié qui vous entoure est particulièrement plaisant et évoluer dans cette nature sauvage est un vrai bonheur, d’autant plus que cette partie est assez peu fréquentée. Vous voilà donc seul avec les sapins et les rochers.


7h30 :

Une dernière heure de marche au cours de laquelle le sentier s’est élevé progressivement et vous voilà au lac d’Artouste. L’ambiance tranche avec la tranquillité éprouvée quelques heures plus tôt ! C’est le retour à la civilisation après cette journée au coeur de la nature sauvage du vallon du Soussouéou.

Ne vous reste alors plus qu’à emprunter le petit train d’Artouste et les télécabines pour rejoindre votre point de départ. Le trajet sera alors l’occasion de revoir en accélérer et de beaucoup plus haut les passages franchis plus tôt dans la journée.


ATTENTION : bien se renseigner avant votre départ sur les dates et heures d’ouverture du train :

– sur le site de l’office du tourisme : https://www.valleedossau-tourisme.com/activites-loisirs/train-dartouste/

– sur le site Altiservice : https://www.altiservice.com/excursion/train-artouste/trains/excursion-complete

Pensez également à prévoir de l’espèce pour payer votre billet retour !!


Après une bonne journée de rando et un retour tout en douceur par le train, vous voici de nouveau au lac de Fabrèges. Cet itinéraire est relativement facile et ne présente pas vraiment de grosses difficultés. Les quelques passages vertigineux restent largement à la portée du plus grand nombre. Attention toutefois, la réelle difficulté de cette randonnée réside dans sa longueur et dans la gestion du temps (surtout pour rejoindre le train aux horaires adéquats) avec des passages qui ne sont pas toujours bien marqués.

A réserver donc à des personnes déjà habitué à la montagne et aux efforts associés.

Vallon du Soussouéou (1407m)

Laisser un commentaire