Accueil » Pic de Sauvegarde (2738 m)

Pic de Sauvegarde (2738 m)

Partez à la découverte du pic de Sauvegarde et son fabuleux panorama sur le massif de la Maladeta et le pic de l’Aneto. Cet itinéraire vous est proposé en circuit au départ de l’Hospice de France. Au programme de cette magnifique randonnée : des lacs, des sommets, des crêtes… et quelques lacets. Une ascension assez sportive à ne pas manquer !

En bref …
  • Temps : 7 h 30

  • Dénivelé : 1600 m

  • Niveau : Randonneur

  • Carte : IGN n°1848 OT

  • Saison : Juin à Octobre (photos prises en août)

  • Paysage : lacs, pâturages, sommets, panoramas

  • Infos : Parking à l’Hospice de France après Bagnères-de-Luchon

Départ :

Le départ de cette randonnée se fera à l’Hospice de France, situé à 1385m au-dessus de Bagnères-de-Luchon. C’est un endroit assez fréquenté en haute saison, prévoyez donc d’y arriver assez tôt pour vous garer assez facilement. Sachez également que l’auberge et le restaurant sont ouvert une grande partie de la saison, généralement de mi-avril à mi-novembre, et qu’il est donc possible d’arriver la veille et passer la nuit à l’Hospice. Toutes les infos sont sur le site >> http://www.hospicedefrance.com

Bien ! Maintenant vous savez tout pour les aspects pratiques 😉 … On va pouvoir attaquer. Depuis l’Hospice, prendre la direction du “Port de Vénasque”, et passer le ruisseau du Pesson.


0h05 :

Très vite, le chemin commence à s’élever. Vous rejoignez une intersection avec un sentier partant sur votre droite indiquant “Chemin de l’Impératrice”. Ce ne sera pas notre itinéraire aujourd’hui. Laissez ce sentier pour continuer tout droit.

La pente s’accentue et le chemin commence à former quelques lacets…enfin, pas mal de lacets en fait ! La montée ne fait que commencer, prenez votre rythme et en avant pour les 1300 m de dénivelés qui vous séparent du pic de Sauvegarde.


2h30 :

Refuge de Vénasque – Après un peu plus de deux heures et demie de montée vous voilà au refuge de Vénasque. Le refuge est entouré de plusieurs lacs communément appelés “Boums du Port”. Comme vous l’aurez sans doute remarqué, l’occitan a laissé quelques traces dans les montagnes pyrénéennes et beaucoup de lieux sont encore désignés par leurs noms occitans. Ici, le terme “boum” désigne un petit lac profond… avis au amateur de baignade ;)… bon l’eau doit pas être chaude…

Continuez votre chemin en laissant le refuge derrière vous, et montez vers le Port par le sentier qui passe en surplomb du lac. Les derniers lacets vous séparent du Port. Courage une belle surprise vous attend !


3h00 :

Port de Vénasque (2444m) – J’aime particulièrement les passages en col. Après des heures d’effort à faire l’ascension jusqu’au col, à regarder vos pieds et prêter attention à vos appuis, vous relevez enfin la tête et la vue se dégage soudainement devant vous. Et quelle vue offerte par le Port de Vénasque. Une de mes préférées de toutes les Pyrénées. Face à vous le massif de la Maladeta et le pic de l’Aneto, plus haut sommet des Pyrénées, rien que pour vous !

Profitez de cette magnifique vue pour faire une pause avant de continuer vers le pic. Redescendez un peu, avant d’emprunter un sentier bien tracé partant sur votre droite.


4h00 :

Pic de Sauvegarde (2738 m) – Quelques derniers lacets, une partie en crête, et vous voilà à 2738 mètres d’altitude au sommet du pic de Sauvegarde. Le panorama est exceptionnel depuis le port de Vénasque et se concrétise par une vue à 360° à ce sommet. Pic de la Mine, l’Aneto, massif de la Maladeta, lac de la Montagnette, vallée de Bénasque, tout est à portée de vos yeux !

La suite de la randonnée vous est proposée en boucle, avec un passage par le Pas de l’Escalette et la vallée de la Frêche. Pour cela, redescendez le pic par le même sentier qu’à l’aller jusqu’à arriver à l’intersection au pied du Port de Vénasque. En laissant le Port sur votre gauche, continuez tout droit en suivant une trace bien marquée, en direction du port de la Picade cette fois. Le sentier s’élève légèrement pour atteindre ce passage mais courage le plus dur est fait et bientôt place à la descente 😉


5h10 :

Port de la Picade (2367 m) – Du Port de la Picade, il ne vous reste plus qu’un gros quart d’heure pour rejoindre le Pas de l’Escalette et rebasculer du côté français, vers la vallée de la Frêche. Profitez une dernière fois du panorama offert sur le massif de la Maladeta car bientôt, il ne sera plus visible.


5h40 :

Pas de la Monjoye (2069 m) – Après avoir passé le Pas de l’Escalette, le sentier file en surplomb de la vallée de la Frêche jusqu’au Pas de la Monjoye, marqué par la présence d’une ancienne borne frontière. La descente est assez longue et peu raide jusqu’à l’Hospice de France, offrant une fin de randonnée plus calme et reposante après les efforts physiques de la matinée.

Plus loin, un panneau vous indique la direction à suivre : Hospice de France par Fontaine Rouge – itinéraire n°22. La fin de la descente se fera dans un sous-bois juste avant de rejoindre l’Hospice.


7h30 :

Hospice de France – Vous voilà de retour à l’Hospice de France après une journée bien chargée. Mais vous en conviendrez sûrement, une randonnée qui vaut le coup ! Comme je vous l’indiquais plus haut, le passage du Port de Vénasque et la vue du Pic de Sauvegarde sont parmi mes préférés des Pyrénées, je ne saurais donc que vous la conseiller !!


Pic de Sauvegarde (2738 m)

Laisser un commentaire